translation services usa

P i e r r e L e d u c
Peintre de la nature
En nature-2Durant ses études en biologie, Pierre Leduc est initié au dessin scientifique par son professeur de botanique, Sr.Estelle Lacoursière. Pendant sept ans, à l’Université du Québec à Trois-Rivières, il réalisera des centaines d’illustrations en zoologie, entomologie et principalement en botanique. Il retrouve dans cette pratique, un mariage de l’art et la science, bien que l’expression artistique fût quelque peu limitée, dira-t-il plus tard.

En 1981, lors d’une visite aux Floralies de Montréal, il découvre le travail de l’artiste Jean-Luc Grondin. C’est le coup de foudre. Son intérêt pour l’art inspiré de la nature, l’amènera à s’exprimer d’avantage avec ses pinceaux. En 1986, il délaisse l’illustration scientifique pour se consacrer uniquement à une carrière de peintre naturaliste. Il se souvient que chaque petit tableau représentait pour lui un défi énorme. Il multiplie ses excursions en nature et s’impose graduellement une méthode de travail : Il dessine, photographie, récolte et fait une synthèse de ses observations pour donner naissance à ses tableaux.

Sa rencontre avec M. Normand Prescott marque un tournant dans sa jeune carrière. À l’invitation de ce dernier, il se joint à un groupe d’artistes de renom et voit plusieurs de ses œuvres éditées sous forme de photolithographies et de cartes par la maison EDISCOM.

Durant les années 90, ses tableaux suscitent un intérêt grandissant auprès des organismes de conservation. On les retrouve sur les timbres et les reproductions de la Fondation de la faune du Québec (1990, 1991, 2004 et 2008), d’Habitat faunique Canada (1995, 2002 et 2006), de Newfoundland-Labrador Conservation Fund (1997). La Fédération québécoise des chasseurs et des pêcheurs ainsi que Canards Illimités ont aussi utilisé des œuvres de Pierre Leduc pour divers programmes. Sa collaboration avec Patrimoine Nature Madagascar, lui fait découvrir la richesse et la beauté de la flore et la faune malgache. En 1995, une autre belle opportunité se présente à lui. La Société canadienne des postes lui commande quatre tableaux servant à illustrer à la fois des enveloppes préaffranchies et des timbres postaux. La série « Oiseaux du Canada » est née. Pendant les cinq années qui suivent, on lui commande vingt autres sujets pour compléter cette série de 24 timbres. On retrouve ensuite son travail sur le bloc de quatre timbres « Appelants » parue en 2006 puis sur le timbre de 1$ « Morse de l’Atlantique ». D’autres beaux défis se présentent à lui, on lui demande de concevoir les dessins-concepts de 12 pièces de collection émises par la Monnaie royale canadienne.

Parallèlement, il continue à peindre les sujets qui le passionnent et fréquente beaucoup les parcs nationaux pour se ressourcer. En 1996, il se joint au regroupement « Les artistes de la Cartonnerie » et installe son nouvel atelier dans le quartier St-Roch à Québec.

La Cartonnerie est un vieil entrepôt de carton de l’ancien quartier industriel de Québec qui a été entièrement rénové et transformé en ateliers d’artistes. Pour lui, c’est un endroit à la fois calme et stimulant où se côtoient des artistes de toutes tendances.

Pierre Leduc réalise quelques expositions solos et participe à de nombreuses expositions collectives aux États-Unis, en France, en Angleterre et principalement au Québec et en Ontario. En 2004, il est nommé membre d’honneur de l’Institue des arts figuratifs, puis en 2008 membre honoraire de l’Association des biologistes du Québec.

L’artiste vit à Stoneham.